Bienvenue en Égypte

Situation

L’Égypte est un pont entre l’Afrique du Nord-Est et le Moyen-Orient et son histoire remonte à l’époque des pharaons.

Le pays possède une double façade maritime, sur la mer Méditerranée et sur la mer Rouge.

L’Égypte est entourée par la Libye à l’ouest, par la bande de Gaza et Israël à l’est et par le Soudan au sud.

D’une superficie de 1’001’450 km², l’Égypte a sensiblement la même superficie que les États américains du Texas et du Nouveau-Mexique réunis, elle mesure deux fois la superficie de la France, trois fois celle de l’Allemagne et quatre fois celle du Royaume-Uni.

Si l’on considère les points les plus éloignés les uns des autres, le territoire égyptien mesure 1’024 km, du nord au sud, et 1’240 km d’est en ouest.

Le pays possède plus de 2’900 km de côtes le long de la mer Méditerranée, du golfe de Suez, du golfe d’Aqaba et le long de la mer Rouge, qui constitue les frontières maritimes de l’Égypte.


Pour les amoureux de la nature

Pour oublier les merveilles de ce pays, quoi de plus agréable de parcourir certaines régions à la découverte de la nature.


Le Caire

Ile de Gezira

Depuis l’édifice élancé de la Tour du Caire jusqu’au foyer de rayonnement culturel qu’est l’Opéra du Caire et l’exclusif Gezira Sporting Club, l’île de Gezira est le lieu rêvé pour échapper à l’effervescence touristique commune aux destinations typiques du Caire. Ce quartier résidentiel huppé offre une promenade agréable et un grand choix de bons restaurants et cafés.


Oasis

Siwa

Située entre la frontière libyenne et la dépression du Qattara dans le nord-ouest de l’Égypte, l’oasis de Siwa a été déclarée zone protégée pour la diversité de sa faune et de sa flore. Siwa est dotée de nombreux lacs et de plus d’un millier de sources, mais, très salée, l’eau est un obstacle à l’agriculture, à l’exception des dattes, des olives et de quelques légumes. Siwa protège les espèces en voie de disparition comme la gazelle à cornes, ou Gazelle Leptocère, et le fennec, ou Vulpes zerda. Le guépard, ou Acinonyx jubatus, qui est peut-être toujours présent, est l’un des félins les plus menacés dans le monde. Parmi les oiseaux présents se trouve la tourterelle des bois, ou Streptopelia turtur.
Profitez de votre séjour à Siwa pour observer la nature autour de vous. Contactez un guide bédouin, les habitants du coin étant les plus à même de vous renseigner sur leur oasis qu’ils connaissent bien. N’oubliez pas d’agir de manière responsable pour préserver la beauté actuelle de Siwa.


Dakhla

L’oasis de Dakhla est considéré comme l’un des plus beaux oasis d’Égypte. L’oasis renferme plus de 500 sources chaudes, notamment celles de Bir Tarfawi et Bir Al-Gebel, ainsi que des charmantes maisons en terre et des ruines dans la ville et le village médiévaux d’Al-Qasr et Balat.

Dakhla est organisé autour de la ville principale de Mout, dont la création remonte à  l’époque pharaonique. Mout s’est transformée en centre touristique moderne, mais vous pouvez toujours voir les restes de la vieille ville.
Promenez-vous dans les rues et les allées à l’étroite de la vieille ville avec un guide local, marchandez avec les commerçants locaux ou promenez-vous à vélo dans Mout et découvrez-la à  votre propre rythme.


Bahariya

Gravissez les montagnes de Dist, Maghrafa et Ghurabi en voiture ou à pied. Djebel Dist offre une vue remarquable sur des palmiers entourés de dunes. Djebel Maghrafa, célèbre en tant que site préhistorique de fossiles de dinosaures, accueille aujourd’hui un élevage de chameaux ouvert au public. Djebel Ghurabi est un lieu tout à fait indiqué de promenade à pied ou de pique-nique.


Farafra

Le désert blanc est sans doute le désert le plus connu en Égypte, et à juste titre. La quantité de magnifiques formations rocheuses étranges dessinées par le vent, ressemblant à des champignons ou des galets géants, est inégalée dans tous les déserts du monde.
Farafra est plus près que Bahariya de ce protectorat de 300 km², mais il offre cependant un choix plus limité de visites et de safaris. Il s’agit cependant toujours du point de départ idéal pour un séjour d’une nuit dans la blancheur infinie.


Kharga

L’oasis de Kharga est le plus grand et le plus peuple des oasis du désert occidental. C’est aussi l’oasis le plus développé grâce aux efforts déployés par le gouvernement pour soutenir la modernisation des oasis du désert occidental.

Kharga peut donc être considéré comme la base idéale pour un safari passionnant dans le désert occidental. Dans la ville et aux alentours, vous pouvez visiter des sites antiques égyptiens et gréco-romains, notamment le temple d’Hibis ou acheter des poteries aux commerçants locaux dans le souk simple de la partie sud de la ville de Qasr, ville principale de l’oasis, avant de vous diriger vers l’intéressant musée des antiquités de Kharga.

A proximité de Kharga, vous aurez l’occasion d’explorer de très anciens sites coptes tels que la nécropole d’Al-Bagawat et le monasère de Deir Al-Kashef.


Gilf El Kebir

Le Gilf El-Kebir est un plateau calcaire situé dans la partie sud-ouest du désert occidental. Ses pentes rocheuses sont partiellement recouvertes de sable car la grande mer de sable du nord empiète progressivement sur le plateau. Cette zone est extrêmement aride mais elle abrite des moutons sauvages tels que le mouflon à manchettes et plusieurs espèces de reptiles, ainsi que de petits oiseaux, notamment le traquet rieur à couronne blanche. Vous trouverez dans la région des œuvres d’art rupestre témoignant de la présence d’un environnement radicalement différent à l’époque préhistorique et qui dépeignent de nombreux types de grands bestiaux.


Péninsule du Sinaï

Canyon Coloré

Le canyon coloré est l’une des merveilles naturelles du Sinaï et se visite depuis Taba. Il s’agit d’un labyrinthe de rochers calcaires dans des tons de jaune, violet, rouge, magenta et or qui atteignent 40 mètres par endroits. Les formes et les hauteurs inégales des rochers exigent parfois de faire un peu d’escalade. Soyez donc bien préparé et essayez d’arriver le plus tôt possible non seulement pour la météo mais aussi pour éviter les foules. Vous préféreriez peut-être découvrir la magie des lieux en solitaire, mais le canyon se visite uniquement avec un guide.


Canyon Blanc

Un safari en chameau ou en 4×4 vers l’oasis d’Ain Khudra constitue le point de départ idéal pour un trek dans le canyon blanc. Les rochers du canyon blanc contiennent beaucoup de calcaire favorisant la création des magnifiques parois blanches que vous pouvez admirer en parcourant le canyon.
Le canyon peut être atteint en moins d’une heure depuis Dahab en 4×4.


Mont Sinaï

Gravir la montagne biblique pour atteindre le sommet de 2’285 m. est une expérience incomparable que vous trouverez dans peu de destinations dans le monde. Mystique, spirituelle, naturelle et mystérieuse, une promenade nocturne le long du chemin rocheux, sous un ciel étoilé et sur les pas des pèlerins éclairés aux bougies qui gravissent le Mont Sinaï est une expérience inoubliable.
Signalons que deux chemins permettent de gravir le Mont Sinaï, l’un étant le chemin des chameaux tracé par le Vice-roi égyptien Abbas Hilmi Pasha. Il est préférable de suivre ce chemin pour l’ascension et d’utiliser le parcours en escalier construit par les moines du monastère pour la descente. Il est aussi possible de louer un chameau sur le chemin d’Hilmi Pasha où les petits kiosques situés sur le chemin vous proposeront snacks et rafraîchissements.


Jebel El Deir

Jebel el Deir est une impressionnante montagne dans le Sinaï où vous pouvez trouver des ascensions fantastiques. Située au-dessus du Monastère de Sainte-Catherine d’un côté et surplombant une vallée magnifique de l’autre, on y trouve de nombreux chemins de difficultés diverses en permettant l’ascension. Les Bédouins de la région proposent des guides, des moyens de transport et une location de chameaux pour les cavaliers expérimentés.


Ras Safsafa

Les guides bédouins peuvent recommander plusieurs trajets de difficulté variable pour atteindre le sommet de Ras Safsafa. Surplombant un village bédouin, Ras Safsafa offre une vue excellente sur les montagnes du Sinaï. La vue du Mont Sinaï à l’autre extrémité du massif est spectaculaire. Les guides bédouins locaux proposent un transport avant et après la randonnée. La plupart des agences de voyage et des hôtels du Sinaï peuvent vous mettre en contact avec des guides bédouins, qui possèdent des 4×4 solides ou des chameaux pour le transport.


Louxor

Umm Dababeyya

C’est une zone protégée située dans le Gouvernorat de Qena, près de la séquence sédimentaire des montagnes du désert oriental. Selon les estimations, la zone d’Umm Dababeyya serait vieille de 50 à 55 millions d’années. On considère cette zone protégée comme présentant une séquence géologique idéale qui représente une échelle temporelle dont les strates sont jugées comme étant les plus parfaites du monde. Les strates représentent un historique des débuts de la faune et de la flore modernes. La précieuse section de la zone protégée a permis aux géologues d’estimer l’âge de la terre, en identifiant les sédiments marins et en déterminant les processus qui ont coïncidé avec leur dépôt et les animaux ayant contribué à la formation de chaque strate.


Assouan

Observation des oiseaux

La navigation du Nil en felouque vous offre de belles occasions d’observer les oiseaux. Vous pourrez observer le héron vert et des oiseaux aquatiques migrateurs tels que l’oie d’Égypte et espérer repérer les milans noirs décrivant des cercles au dessus de la rive gauche du Nil. Vous pourrez également apercevoir des vautours égyptiens.


Ile Kitchener

L’île fut donnée à Lord Horacio Kitchener. Il l’a transforma en jardin botanique en 1928. Cette île est un paradis paisible, ombragé grâce à ses nombreux arbres et regorgeant de belles fleurs et de plantes insolites. L’île est un sanctuaire abritant de rares oiseaux exotiques, et vous ne manquerez pas d’apercevoir leur plumage aux couleurs vives dans la plupart des arbres, tout en déambulant le long de ses trottoirs pour vous évader un peu de vos vacances trépidantes par un bel après-midi tranquille.


Saluga & Ghazal

Saluga et Ghazal sont deux petites îles de granit sur le Nil, près d’Assouan. La flore comprend environ 94 espèces ayant contribué au statut protégé des îles. L’abondante flore nilotique attire de nombreuses espèces d’oiseaux, y compris les échassiers.


Ile de Philæ

L’ancienne île Philæ était un lieu sacré dédié au culte d’Isis et était aussi l’emplacement d’un grand temple complexe à présent connu sous le nom de temple de Philae. Pendant un millénaire, l’île Philæ a attiré des pèlerins du monde entier et a continué d’être une centre païen après l’arrivée et la propagation du christianisme.

L’île Philæ fut inondée et finit par être totalement submergée après la création du barrage d’Assouan et du lac Nasser. L’inondation a conduit l’Unesco à prendre l’initiative de préserver le magnifique temple de Philæ. Il a été démonté, transporté et reconstitué sur l’île Agilkia, rebaptisée depuis île Philæ.
Faites une croisière en felouque et voguez vers l’île Philæ et admirez les magnifiques vestiges de l’Égypte ancienne.


Parcs nationaux

Wadi El Gamal

Le parc national Wadi El Gamal a une superficie est de 7’450 km², dont 4’770 km² de terres et 2’100 km² carrés d’espaces marins.
Ca zone côtière comprend des récifs coralliens avec 450 espèces de coraux et plus de 1200 espèces de poissons.
Ce parc national comprend aussi 5 îles qui constituent un refuge pour 13 espèces d’oiseaux et des ressources alimentaires pour les tortues vertes.


Ras Mohamed

Ras Muhammad est l’un des parc nationaux les plus fameux d’Égypte et l’un des sites de plongée les plus populaires au monde. Situé entre les riches récifs de corail de la Mer Rouge et le désert intérieur du Sinaï, il s’étend sur le cap à l’extrémité sud du Sinaï. À la pointe sud du cap se trouve une petite forêt de palétuviers (Avicennia marina).

Les eaux cristallines de la Mer Rouges recèlent des récifs de coraux qui abritent de nombreuses espèces de vertébrés et d’invertébrés. Si vous vous rendez au large, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir des dauphins de Risso. La région est un point d’escale des cigognes pendant leur migration annuelle.

On y recense également plus de 1000 espèces de poissons, 40 d’étoiles de mer, 25 d’oursins, plus de 100 de mollusques et 150 de crustacés.

La situation unique de ce parc sur une péninsule explique notamment que la plongée y soit une attraction majeure. Si vous voulez consacrer principalement votre temps à l’exploration du monde sous-marin, optez pour une croisière-plongée qui vous emmènera sur les plus beaux sites de Ras Mohammed et de ses environs de Sharm-El-Sheikh.

En plus de ces trésors de la nature, les fonds marins recèlent de nombreuses épaves du temps où une forte présence navale patrouillait cette région jugée très stratégique de par sa proximité avec le canal de Suez.

Parmi-eux, Shark Reef et Yolanda Reef, des récifs coralliens jumeaux qui s’enfoncent sur plusieurs centaines de mètres dans les profondeurs. Ces sites relativement ardus, destinés à des plongeurs confirmés, offrent en contrepartie une multitude de découvertes plus incroyables les unes que les autres.

Le parc accueille également de nombreuses formes de vie terrestre : gazelles, lézards, renards. Les mangroves sont aussi importantes pour la reproduction des oiseaux comme la cigogne blanche.


Géographie

Le territoire de l’Égypte est constitué principalement de désert. Seuls 35’000 km², soit 3,5 % de la superficie du pays est cultivée et habitée de manière permanente. L’essentiel du territoire égyptien se situe à l’intérieur de la large bande désertique qui s’étend d’ouest en est depuis la côte Atlantique de l’Afrique jusqu’en Asie du sud-ouest.

L’histoire géologique de l’Égypte a donné naissance à quatre grandes régions naturelles :

  • La vallée du Nil et le delta du Nil
  • Le désert Libyque (désert occidental) à l’ouest du Nil
  • Le désert Arabique (désert oriental) à l’est du Nil
  • La péninsule du Sinaï, au nord-est

La vallée du Nil

La Vallée du Nil est la source de la richesse de l’Égypte, c’est là que se concentre la population, et là que les civilisations se sont succédées.

La plus importante de ces civilisations est celle de la période des Pharaons.

Le Nil mesure 6500 km de long, le 2eme plus long fleuve du monde. Le premier étant l’Amazone.

Il prend se source au lac Victoria en Ouganda pour le Nil blanc et en Éthiopie pour le Nil bleu, tous deux affluents du Nil.

Le Nil se jette dans la mer méditerranée par un immense delta, qui divise le fleuve en 2 bras principaux, celui de Rosette, et de Damiette.

La vallée du Nil s’étend sur environ 800 km entre Assouan et la banlieue du Caire.

La vallée du Nil est connue sous le nom de Haute-Égypte, alors que la région du delta est appelée Basse-Égypte. Des falaises abruptes entourent les berges du Nil par endroit alors que par ailleurs, elles sont dégagés et favorables à la production agricole.

Par le passé, les crues du Nil en été charriaient de l’eau et du limon qui favorisaient l’agriculture sur une terre par ailleurs très aride.

Depuis la construction de l’Ancien barrage d’Assouan en 1902, puis du Haut barrage d’Assouan dans les années 1970 et par la suite autres ont mis fin aux inondations et au dépôts de limon.

De nombreux canaux d’irrigation ont été creusés pour apporter l’eau dans les champs.


Le Delta du Nil

Le delta du Nil, désigne la région d’Égypte où le Nil se jette dans la mer Méditerranée.
Il est composée de terres basses, marécageuses, qui sont parfois impropres à l’agriculture.
L’agriculture est néanmoins très développée dans la région du delta.

C’est une région marécageuse qui depuis l’Antiquité a toujours été riche en faune et flore. Depuis près de 5’000 ans, le delta est une zone d’agriculture intensive. Le papyrus égyptien vient en grande partie de cette région.

C’est une zone stratégique pour l’agriculture, qui depuis l’antiquité fait l’objet d’une gestion de l’eau visant à prévenir les crues trop importantes et limiter les risques de salinisation1 via des bassins de réception des eaux que les anciens égyptiens nommaient Hod.


Désert Lybique

Le désert Libyque ou désert de Libye est un désert, d’environ 700’000 km², situé dans la partie ouest de l’Égypte, la partie est de la Libye et au nord-ouest du Soudan.

Ce désert est une partie du Sahara.

Une partie de sa surface constituée de calcaire est appelée désert blanc.

Le désert Libyque se trouve découpé en plusieurs zones :

  • Au Nord : à Marsa-Matruh, avec l’oasis de Siwa et dans la région de Qattara les oasis de Moghra et de Qarat Umm el-Sugheir
  • Au sud : dans Nouvelle-Vallée, avec les oasis d’Ad-Dakhla, Al-Farafra3 et la grotte de Jara, Al-Kharga, Baris et son temple de Dosh, et le Gilf El-Kebir (site du récit Le Patient anglais)
  • Nord-est : à Gizeh, avec l’oasis de Al-Bahariya
  • Centre-nord-est : au Fayoum, avec l’oasis du Fayoum, le lac Moéris, le site de Crocodilopolis

Désert Arabique

Le désert Arabique est un désert de l’Est de l’Égypte situé à l’extrémité Nord-Est du Sahara. Il est délimité par le delta du Nil au nord, la mer Rouge à l’est, la vallée du Nil à l’ouest et le désert de Nubie au sud au-delà du lac Nasser.


Péninsule du Sinaï

Le Sinaï est une péninsule égyptienne d’environ 60 000 km², à la forme triangulaire et située entre la mer Méditerranée (au nord) et la mer Rouge (au sud). Sa frontière terrestre longe le canal de Suez à l’ouest et la frontière entre l’Égypte et Israël et la bande de Gaza au nord-est. La limite orientale de la péninsule est marquée par une faille tectonique qui écarte, année après année, la mer Rouge.
Des gisements de pétrole, de fer et de manganèse sont exploités dans le nord et dans le centre-sud.
D’anciennes mines existent depuis des millénaires.


Fleuves, lacs et rivières

Le Nil

C’est un fleuve d’Afrique, avec une longueur d’environ 6’700 km, c’est avec le fleuve Amazone, le plus long fleuve du monde. Il est issu de la rencontre du Nil Blanc et du Nil Bleu. Le Nil blanc qui prend sa source au lac Victoria (Ouganda, Kenya, Tanzanie) et le Nil bleu est issu du lac Tana (Éthiopie). Ses deux branches s’unissant à Khartoum, capitale du Soudan actuel.
Le Nil se jette dans la Méditerranée en formant un delta au nord de l’Égypte. En comptant ses deux branches, le Nil traverse le Rwanda, le Burundi, la Tanzanie, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Soudan du Sud, le Soudan et l’Égypte. Il longe également le Kenya et la République démocratique du Congo et son bassin versant concerne aussi l’Érythrée grâce à son affluent du Tekezé.

Le Nil est la voie qu’empruntaient les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l’abondance. Il joua un rôle très important dans l’Égypte antique, du point de vue économique, social, agricole et religieux. Fleuve nourricier d’un grand peuple, il fut divinisé sous le nom d’Hâpynotes, personnifiant la crue du Nil dans la mythologie égyptienne.

La crue du Nil, qui avait lieu chaque été et qui apportait le limon noir permettant la culture de ses rives, est restée longtemps un phénomène inexpliqué. C’est de ce limon noir que vient le nom antique de l’Égypte, Kemet, qui veut dire « la terre noire ».

De nos jours, les eaux limoneuses du Nil sont captées et redistribuées sur les terres agricoles grâce aux barrages de Ziftah, d’Assiout, d’Hammadi, d’Esna et surtout aux deux barrages géants d’Assouan, l’ancien et le grand barrage, dont la construction dans les années 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs temples, dont ceux d’Abou Simbel, qui auraient été noyés dans la retenue du lac Nasser.


Lac Nasser

C’est un lac artificiel situé à la frontière entre l’Égypte et le Soudan.
Créé à l’issue de la construction du haut barrage d’Assouan, entre 1958 et 1970, il est alimenté par les eaux du seul Nil.
Lors de sa construction et pour contrer la montée des eaux, plusieurs sites archéologiques nubiens, dont Abou Simbel et Philæ, furent démontés pierre par pierre et déplacés en hauteur.
Le port fluvial soudanais de Wadi Halfa fut par exemple totalement submergé et remplacé par une ville nouvelle aux bords du nouveau lac.
Malgré les dégâts causés par ce poisson dans le lac Victoria, la perche du Nil, que les Égyptiens appellent Samos, a été introduite dans le lac Nasser.
Là aussi, elle connaît, dans ce jeune lac de barrage, une grande expansion.
De plus, de par son effet régulateur sur les crues du fleuve, il diminue la quantité d’alluvions déposée en aval et est directement cité comme responsable de l’érosion du delta du Nil.


Lac Moéris

Ce lac est aussi appelé également lac Qârûn « lac de Coré », est situé au nord de l’oasis du Fayoum. Il s’étend actuellement sur 600 km², environ 50 km de longueur d’est en ouest pour une douzaine de kilomètres dans sa plus grande largeur. Situé à 44 m au-dessous du niveau de la mer, il présente une profondeur moyenne de 4 à 5 m, mais peut atteindre par endroits 15 ou 18 m. Il est alimenté par un bras du Nil, le Bahr Youssouf, qui se détache du fleuve à 400 km plus au sud.


Lac Toshka
Les lacs de Toshka sont un ensemble de lacs récents en train de se former en Égypte dans la dépression de Toshka, dans le désert du Sahara.
Le Haut barrage d’Assouan, construit entre 1964 et 1968, conduit à la formation du lac Nasser, dont le niveau maximal est à 183 mètres au-dessus du niveau de la mer. En 1978, l’Égypte commence la construction du canal Sadate. En direction du nord-ouest, celui-ci permet à l’eau dépassant le niveau de 178 mètres de s’écouler à travers le oued Toshka jusqu’à l’extrémité sud du plateau calcaire de l’époque Eocène. L’eau commence à s’écouler à partir des années 1990. Des observations depuis l’espace repérèrent le premier lac, le plus oriental, à partir de 1998. Fin 1999, trois lacs supplémentaires ont été repérés plus à l’ouest. Le plus occidental des lacs aurait commencé à se constituer entre septembre 2000 et mars 2001. Ces lacs n’ont pas été nommés individuellement. Au total, ils couvrent une superficie d’environ 1 300 km².

Le fait qu’il n’y ait pas de fleuve traversant cette région s’explique par l’extrême aridité du Sahara, la jeunesse du Nil et l’activité tectonique de la région.


Lacs Amers
Les lacs Amers sont deux lacs salés d’Égypte composés du Grand Lac Amer et du Petit Lac Amer. Ensemble, ces deux lacs en communication directe l’un avec l’autre ont une superficie de 220 km². Ils sont intégrés au dispositif du canal de Suez et de ce fait sont parcourus par un grand nombre de navires ; au nord, le canal traverse également deux autres lacs, le Manzala et le Timsah.

Lac Mariout
C’est un lac salé, ou plus exactement saumâtre, situé dans le nord de l’Égypte, à l’extrémité ouest du delta du Nil.
Il a une superficie d’environ 250 km². Il est séparé de la mer Méditerranée par l’étroit isthme sur lequel la ville d’Alexandrie a été construite. Il est relié au Nil et à la mer Méditerranée par des canaux. Certaines des zones marécageuses bordant le lac ont été comblées pour permettre la croissance de la métropole.

Lac Menzaleh
C’est une lagune salée de plus de 180’000 hectares de superficie et d’à peine un mètre de profondeur, isolée de la mer par un petit cordon littoral. Il est parsemé d’îles sableuses, débris de cordons littoraux plus anciens et reçoit les eaux des branches orientales du Nil.

Lac Timsah

Le lac Timsah est un lac d’Égypte dans le delta du Nil. Il fait partie des lacs amers traversés par le canal de Suez, avec le lac Manzala et le Grand Lac Amer. La ville d’Ismaïlia, siège administratif de la Suez Canal Authority (ACS) est construite sur ses berges septentrionales.

De forme triangulaire, il couvre une superficie de 14 km² et sa profondeur n’excède que rarement 1 mètre. La largeur du canal au Nord et au Sud d’Ismaïlia ne permettait pas aux navires de se croiser sur cette portion, et les obligeaient à mouiller sur le lac en attendant que la voie se libère afin de poursuivre leur périple. L’inauguration, le 6 août 2015, d’un nouveau canal à l’Est du lac Timsah, d’une longueur de 35 km, à supprimé cet inconvénient.


Lac Burullus
C’est un lac aux eaux saumâtres situé dans le delta du Nil en Égypte, son nom vient de la ville de Burullus. Il est situé dans le gouvernorat de Kafr El-Sheikh, à l’est de Rosetta, bordé par la mer Méditerranée au nord et par des terres agricoles au sud.

Lac solaire

C’est un lac salé héliothermique situé à Taba en Égypte à proximité de la mer Rouge, à environ 18 km au sud d’Eilat dans la péninsule du Sinaï.

De dimensions modestes (140 m sur 50 m, avec une profondeur de 4 à 6 m selon les saisons) et de forte salinité, il est le siège de phénomènes physiques et biochimiques complexes liés aux cycles d’évaporation et d’infiltration du site. A certains moments de la journée, par défaut de convection, l’eau de profondeur est nettement plus chaude que l’eau de surface. Il abrite une faune et une flore spécifiques dont notamment des stromatolithes.


Climat

Vous trouverez en Égypte deux types de saisons : en hiver doux de novembre à avril et en été de mai à octobre chaud et sec.

Au printemps, surtout en avril, le sirocco souffle un vent chaud venant du désert et transportant de grandes quantités de sable, provocant des tempêtes intenses avec une soudaine augmentation de la température.


Côte Méditerranée

Les températures minimales varient entre 09°  et 25°, tandis que les températures maximales varient entre 18° et 30 ° entre janvier et août.

Une zone pluvieuse autour d’Alexandrie et le long de la côte méditerranéenne.


Mer rouge – région Sharm-El-Sheikh / Sinaï

Son climat désertique, dans la péninsule du Sinaï offre des températures chaudes et sèches ou les précipitations sont quasiment inexistantes.

Les températures minimales varient entre 10°  et 28°, tandis que les températures maximales varient entre 21° et 45 ° durant l’année.

La température de l’eau en mer rouge varie entre 22° et 30°.


Mer rouge – région Hurghada

Son climat subtropical désertique offre des températures douces à très chaudes ou les précipitations sont très rares et sporadiques.

Les températures minimales varient entre 05°  et 26°, tandis que les températures maximales varient entre 22° et 45 ° durant l’année.

La température de l’eau en mer rouge varie entre 20° et 29°.


Région Louxor

Son climat désertique offre des températures douces à très chaudes ou les précipitations qui sont très rares et inexistante.

Les températures minimales varient entre 10°  et 30°, tandis que les températures maximales varient entre 23° et 50 ° durant l’année.


Région Assouan

Son climat désertique offre des températures douces à très chaudes ou les précipitations qui sont très rares et inexistante.

Les températures minimales varient entre 09°  et 27°, tandis que les températures maximales varient entre 23° et 42 ° durant l’année.


La faune et la flore

Il existe en Égypte une faune et une flore qui valent la peine d’être connues.


La Faunes

La faune, elle, ne s’arrête pas au dromadaire hautain qui aura sûrement la chance et le privilège de vous transporter !

Plus de 430 espèces d’oiseaux ont décidé de construire leur nid en Égypte. Vous aurez peut-être la chance de voir passer un impressionnant vol de plusieurs centaines de cigognes au-dessus de votre tête. Ou encore vous vous délecterez, le soir, du babil subtil de tous les petits oiseaux qui peuplent les ombrages.

Ânes, gazelles et plus d’une centaine d’autres mammifères ont également élu domicile dans ce pays enchanteur.

Malheureusement on ne peut que déplorer la disparition de nombreuses espèces victimes des abus de la chasse tel le léopard ou le lynx du désert.

Pour les amateurs de serpents (plus d’une quarantaine d’espèces de serpents) et de scorpions, vous serez ravis, car ils s’épanouissent à la chaleur du désert !


La Flore

L’incontournable papyrus que vous rencontrerez sous toutes ses formes pousse dans la vallée du Nil.

Sur les rives, on trouve à certains endroits des lotus d’Égypte, et un peu partout des roseaux et des palmiers.

Mais les tamaris, qui embaument au printemps, les grands acacias aux grappes jaunes ou blanches qui se balancent mollement, les jacarandas et les poincianas font eux aussi partie de la flore égyptienne.


Les plages paradisiaques

On connaît depuis longtemps l’Égypte pour ses pyramides et ses temples millénaires. Depuis une vingtaine d’années cependant, le pays a développé une autre de ses cartes maitresses : la mer Rouge et ses côtes paradisiaques pour les amateurs de plages et de plongée. Et il y en aura pour tous les goûts !
Les magnifiques plages de Hurghada, Sharm-El-Sheikh et Marsa Alam raviront ceux qui aiment mêler activités nautiques, farniente et ambiance festive.
Les plongeurs les plus aguerris seront davantage séduits par les spots plus calmes et préservés de Marsa Alam, Dahab ou même Taba.
Quand les passionnés de glisse se précipiteront à la Baie de Soma ou sur la côte Méditerranéenne pour une bonne séance de kitesurf !
Quoi qu’il arrive, prévoyez votre maillot de bain ou votre tenue de plongée, le reste ne pourra que bien se passer !


Marsa Matrouh

Agiba Beach

C’est le petit bijou incontesté de la côte Méditerranéenne du pays ! Situé à environ 25 km à l’Ouest de la petite ville de Marsa-Matrouh et environ 4 h d’Alexandrie en voiture, Agiba beach a des airs de paradis du bout du monde ! Seulement accessible à pied en grimpant les falaises dorées qui surplombent la plage, cette crique à l’eau translucide très peu connue des touristes ne manquera pas de vous émerveiller !


Taba

The Fjord

On se trouve ici à la pointe extrême nord du Golfe d’Aqaba, qui longe le Sinaï. Taba reste sans conteste la destination préférée des voyageurs hors des sentiers battus et des baroudeurs amateurs de simplicité et de tranquillité. Ce petit havre de paix abrite l’une des plus belles plages du pays, The Fjord. À seulement 15 km du centre-ville, cette crique, encerclée de falaises offrant un panorama splendide sur les environs, ravira les amateurs de plongée, avec ses fonds marins accessibles à tous !


Nuweiba

Ras Shitan

Située à deux pas du parc national Ras Abou-Galloum, Nuweiba est l’une des stations balnéaires à ne pas manquer pour les amoureux de nature, de calme et de détente. La plage de Ras Shitan, qui signifie « tête du diable », fera le bonheur des plongeurs en quête de fonds sublimes, avec canyons sous-marins, grottes et montagnes de coraux au rendez-vous. Pensez également à vous prélasser un peu sur la plage au retour d’une plongée, à l’ombre d’une des nombreuses petites huttes en bois et bambou de la plage.


Dahab

Ras Abou Galloum

Rendez-vous dans l’endroit le plus préservé du Sinaï, accessible depuis Dahab seulement à pied ou à dos de chameaux ! Cette aire protégée entre terre et mer, abrite un seul village bédouin. Pour le reste, ce ne sera que paysages de contraste, entre vastes plateaux désertiques, montagnes arides et côtes aux reflets d’un bleu profond. Avis aux amateurs de plongée de tous niveaux, qui pourront découvrir de magnifiques récifs coralliens, à grand renfort de coraux multicolores envahis de milliers de poissons exotiques.


Blue Hole

Un site exclusivement réservé pour les plongeurs les plus expérimentés. Il est supérieur à tous les autres, le légendaire Blue Hole. Sa profondeur fait froid dans le dos : 130 mètres, tombant à pic à quelques pas du rivage. Mais les récifs environnants qui pourraient faire reculer les novices offrent des plongées libres les plus magnifiques, notamment des jardins verticaux sous-marins et l’incroyable diversité de la faune sous-marine de la mer Rouge.


Sharm-El-Sheikh

Ras Um Sid

Situé à l’extrémité d’une petite péninsule, à quelques kilomètres au sud de Naama Bay et offrant des vues spectaculaires de la Mer Rouge et des récifs, Ras Um Sid est un havre de paix non loin du vieux souk de Sharm-El-Sheikh et du parc national de Ras Mohamed, où les plongeurs se pressent pour profiter du spectacle de formations coralliennes époustouflantes (notamment des coraux éventails) et d’une faune sous-marine exceptionnellement riche en poissons rares.
Si vous avez prévu de passer des vacances de détente loin de la foule, c’est la plage qu’il vous faut.


Hammam Frau’un

Situé à environ 50 km de Ras Sudr, le Hammam Frau’un ou Bain de Pharaon, réunissant de nombreux égyptiens venant soigner leur rhumatisme dans ces sources d’eau chaude sulfureuse. C’est un lieu assez dérangeant à première vue, en effet, vous verrez une vapeur légère montant des rochers bruns du rivage. Les sources d’eau sont tellement chaudes que vous aurez du mal à plonger dedans. La température s’élève parfois jusqu’ à avoisiner les 72 ° !
Cette eau brulante s’écoule cependant jusqu’à la mer là où elle s’avère être très agréable.


Ile de Tyran

Bande de mer entre le Sinaï à l’ouest et la péninsule arabique à l’est, le détroit de Tiran sépare le golf d’Aqaba de la mer Rouge. Il fut témoin d’une bataille navale le 6 juin 1967 entre Israël et l’Égypte lors de la guerre des Six jours.
Il est aujourd’hui très apprécié des touristes pour ses quatre récifs de corail qui tirent leur nom de cartographes anglais: Gordon, Thomas, Woodhouse et Jackson Reefs surnommés les jardin d’Allah par les égyptiens.
Ces spots de plongée sont mieux préservés que les sites le long des côtes.
Vous pourrez y croiser des poissons pélagiques, des tortues mais aussi des requins. Pour vous y rendre, louez un bateau à Naama Bay, comptez environ une heure et demi de trajet. Ces sites de plongée sont réservés à des plongeurs expérimentés en raison des courants capricieux qui bordent les récifs.


Hidden Beach

Situé dans le parc national de Ras Mohamed qui se trouve à seulement 20 km de Sharm-El-Sheikh. Pourtant, c’est un autre monde qui s’ouvre ! Ici, aucune construction, seulement des paysages sauvages et préservés !
Dans ce parc, l’attraction majeure reste la plongée, avec des récifs coralliens abritant requins corails, barracudas, thons ou poissons-clowns.
En revanche, il n’est pas interdit de se poser le long de la côte, sur la roche ou les bancs de sable qui longent la lagune. Hidden Beach est sans doute le plus bel exemple de plage reprenant cette palette de couleurs incroyables du parc, entre turquoise et doré.


El Gouna

Zeytuna Beach

Bienvenue dans le Saint-Trop’ d’Égypte ! El Gouna, c’est la station balnéaire la plus moderne et jet-setteuse de la mer Rouge. Ici, la marina s’articule autour de canaux, de lagunes et d’îlots arborant hôtels de luxe et villégiatures de charme. Vous n’aurez que l’embarras du choix en termes d’activités nautiques, avec jet-ski, paddle ou ski nautique, pour ne citer que cela. Toutefois, n’en oubliez pas pour autant de passer à la plage Zeytuna, située sur un îlot à part. Sa principale attraction réside dans sa jetée de 600 mètres qui s’élance dans la barrière de corail, un incontournable !


Hurghada et ces régions

El Mahmya

On ne présente plus Hurghada, la station balnéaire phare de l’Égypte, devenue incontournable tant par la beauté de ses fonds marins que par la richesse des activités et des installations qu’elle propose ! Il reste toutefois encore un coin de paradis préservé dans cet océan d’animations, le magnifique banc de sable de l’île de Giftoun et sa plage d’El-Mahmya, située au sud de l’île. Au programme : farniente sur une plage de sable blanc, snorkeling ou plongée libre dans un lagon parsemé de récifs coralliens colorés et balade en voilier autour de l’île. Tout cela dans le respect de l’équilibre de ce lieu protégé !


Makadi bay

Situé sur le littoral, vous trouverez de magnifique plage découpé en plusieurs partis. Un lieu enchanteur pour les amateurs de farniente. C’est idéal pour les amateurs de plongée sous-marine car les fonds marins sont peuplés de coraux et de poissons magnifiques. Mais c’est aussi une station balnéaire où il fait bon se reposer sur la plage et simplement admirer les poissons avec un masque et un tuba ou bien se détendre au bord de la piscine de l’hôtel. La température de l’eau est comprise entre 20° et 25° degrés toute l’année.


Soma bay

À seulement 30 km au Nord de Safaga, bienvenue dans le paradis du kitesurf ! Avec ses 300 jours de vent par an et ses eaux limpides et plates, la Baie de Soma est devenue l’un des trois meilleurs spots de kitesurf au monde ! Cela dit, les amateurs de farniente trouveront aussi leur compte avec de magnifiques plages de sable clair et des panoramas à couper le souffle ! Balade le long d’une jetée immense, dîners romantiques le soir venu, couchers de soleil flamboyants, bref, les amoureux en quête de détente devraient trouver leur bonheur ici !


El Quseir

Une forteresse ottomane et de vieux bâtiments aux briques de corail bordent le front de mer, ce dernier est ponctué par de nombreux tombeaux en forme de dômes abritant les saints qui symbolisent les pèlerins morts en route vers la Mecque. Les sorties de plongée et les excursions dans le désert peuvent être organisées. Vous pouvez vous relaxer sur une des plages de la région. La vie sous-marine y est très attrayante et diversifiée, la visibilité en journée calme peut atteindre les 20 mètres. La plongée est une activité prisée, un grand nombre de centres PADI est enregistré dans les hôtels.
De février à juin et de septembre à novembre s’étendent les meilleurs moments pour des vacances à El Quseir. Pendant les mois d’été, les températures peuvent dépasser les 40 degrés.
Pour les plongeurs, ces mois sont les meilleurs car la température de l’eau y est excellente.


Marsa Alam

Sharm El Luli

Ancien petit village de pêcheurs tranquille, Marsa Alam est en passe de devenir l’alternative incontournable de Hurghada ou de Sharm-El-Sheikh pour ceux en quête de quiétude et de fonds marins préservés. Les sites de plongée de qualité ne se comptent plus ici, permettant aux plongeurs curieux d’observer tortues géantes, poissons-papillons, balistes-Picasso ou rascasses volantes. À seulement 15 km au sud de la ville, vous pourrez également accéder à une crique totalement sauvage et non-aménagée, Sharm El Luli, à l’entrée du parc Wadi El Gemal. Si le paradis est sur Terre, il se trouve très probablement près de cette plage éclatante à l’eau translucide ! Prévoyez votre matériel pour plonger en toute autonomie.


Fuseau horaire

Le décalage horaire entre l’Égypte et la Suisse est identique en été et de 1 heures en plus en hiver.


Formalité
Passeport

Pour les personnes de nationalité suisse, française, portugaise, espagnole, il vous faut un passeport en cours de validité jusqu’à 6 moi de la date de votre arrivée incluant votre billet d’avion retour dans votre pays d’origine.

Les enfants doivent posséder leur propre passeport individuel.

Pour toute autre nationalité, contacter le Consulat d’Égypte de votre pays ou dans votre agence de voyages.

Il relève de la responsabilité exclusive du voyageur de se conformer aux formalités d’entrée requises.


Visa

Le visa est obligatoire. Il s’achète soit au consulat d’Égypte (voir plus bas les coordonnées et modalités pour les différents pays), soit directement à l’aéroport en arrivant et à un coût de 25 USD par personne.

Le visa à une durée d’un mois.


Lusita l’inclus automatiquement dans ces voyages à forfait et vous sera remis par notre correspondant local dès votre arrivée à l’aéroport en Égypte.


Taxes de sortie

Il n’y a pas de taxes de sortie en Égypte.


Santé
Vaccin

Aucun vaccin obligatoire n’est exigé avant votre départ pour l’Égypte.

Se vacciner uniquement en cas de séjour préalable dans une zone où la maladie est présente.
Cette mesure ne vous concerne donc pas si vous venez d’Europe.

Nous vous recommandons de bien vérité votre carnet de vaccination avant votre départ.

  • Hépatites Virales A et B
  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Typhoïde
  • Rage

Risques liés à l'environnement et au comportement du voyageur

  • Ankylostomiase et anguillulose (pieds nus)
  • Leptospirose (en eau douce)
  • Maladies sexuellement transmissibles (infection par le VIH, hépatite virale B…)
  • Histoplasmose (inhalation de spores)
  • Hépatite virale B: par contact sexuel ou utilisation de matériel de soins contaminé

Risques liés aux insectes et aux animaux

  • Paludisme (moustiques)
  • Arbovirose (syndrome dengue-like, encéphalite virale)
  • Rickettsiose
  • Leishmaniose cutanée et cutanéo-muqueuse (phlébotomes)
  • Borréliose (fièvre récurrente à tiques)
  • Rage (chiens, tous animaux sauvages)
  • Envenimations (piqûre ou morsure d’animaux venimeux)
  • Onchocercose (simulie)

Risques liés aux aliments et aux boissons

  • Poliomyélite
  • Diarrhée du voyageur
  • Hépatite virale A
  • Hépatite virale E
  • Giardias
  • Typhoïde
  • Amibiase
  • Salmonellose
  • Shigellose
  • Ascaridiose
  • Tæniasis
  • Brucellose
  • Toxi-infection alimentaire collective

Nos recommandations particulières

Il est important de boire beaucoup en Égypte, notamment pour éviter tout risque de déshydratation à cause de la chaleur. Pensez à emporter une bouteille d’eau minérale avec vous, notamment sur les sites.

Attention aux conséquences liées à l’exposition au soleil et à la chaleur, surtout pour les enfants et les personnes âgées et il est indispensable d’emporter une crème solaire d’indice élevée.

Les maladies transmises par l’eau et les aliments sont fréquentes partout.


Les hôpitaux

Le système sanitaire égyptien comprend d’un côté des établissements publics et, de l’autre, des établissements privés et universitaires. Les seconds sont les plus prisés, les soins qui y sont prodigués étant de meilleure qualité. En effet, les hôpitaux privés et les cliniques sont payants, mais sont très bien équipés comparé au le secteur public offre des soins gratuits.

Les frais médicaux peuvent être très élevés, même pour les services de base.

Vérifiez que vous avez une assurance médicale adéquate qui couvre toute la durée de votre visite en Égypte.

Un grand nombre de cliniques et d’hôpitaux demandent aux patients de signer une promesse de paiement et que l’on fasse une photocopie de leur carte de crédit comme garantie avant de leur fournir des soins médicaux.

Si vous vous rendez à l’hôpital, nous vous recommandons de demander de l’aide en français ou en anglais afin de vous assurer de bien comprendre les procédures, les processus et les prix.

Il se peut que cette aide ne soit pas fournie dans votre langue de préférence à moins que vous ne le demandiez.

Prenez garde aux méthodes de ventes agressives de certains médecins de villégiature, qui sont souvent des contractuels envoyés dans ces villégiatures par un hôpital privé dans le but de faire la promotion de cet établissement médical.

Toute maladie ou blessure nécessitant une hospitalisation devrait être signalée à votre ambassade au Caire.


Pharmacies

Les pharmacies égyptiennes sont très bien achalandées. Elles sont très nombreuses dans les grandes villes.

En revanche, dans les zones rurales, la densité est plus faible, tout comme l’accessibilité des ambulances dans les endroits les plus retirés du pays. Les pharmaciens sont qualifiés pour conseiller les patients quel que soit leur besoin, d’autant plus qu’ils parlent anglais dans la plupart des cas.

Prudence toutefois avec les médicaments génériques proposés par certaines pharmacies : veillez à vérifier la boîte contenant les médicaments, et préférez celles avec des indications en anglais et/ou en français. Il est aussi possible de se référer à son médecin en cas de doute.

Les médicaments sont beaucoup moins chers en Égypte qu’en Europe. Les études de pharmacie étant en anglais, vous ne devriez pas avoir de problème pour communiquer. Les antibiotiques sont donnés sans ordonnance.


Assurance de voyage

Assurez-vous de souscrire une assurance maladie de voyage adéquate et d’avoir suffisamment de fonds accessibles pour couvrir le coût de tout traitement à l’étranger ou d’une évacuation médicale.


Monnaie

La monnaie locale en Égypte est la livres égyptienne (EGP).

1.00 CHF      = ~ 17.- EGP
100.00 EGP = ~ 5.- CHF

Au moment de quitter l’Égypte, un voyageur ne peut exporter plus de 10’000 USD ou l’équivalent dans une autre devise.


Mode de paiement
Carte de crédits

Les cartes de crédit sont acceptées partout, mais des frais élevés peuvent parfois être appliqués.

Vous devriez informer votre institution financière de votre départ et vérifier si vous pourrez utiliser les guichets automatiques en Égypte.

Des fraudes visant les cartes de crédit et de débit se produisent


Change

Le cours actuel du CHF, ne vous incitera pas à changer en devise étrangère avant votre voyages.

Il y a beaucoup de banque ou de guichets automatiques disponibles un peu partout en Égypte.


Nos recommandations

  • Ne payer vos achats quand livres égyptienne
  • Soyez prudent lorsque vous utilisez un guichet automatique bancaire et ne le faites qu’à l’intérieur d’une banque pendant les heures de bureau
  • On recommande les transactions en argent comptant
  • Évitez de faire étalage de richesse et ne laissez jamais vos effets personnels sans surveillance sur la plage
  • Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et vos autres documents de voyage sont en sécurité en tout temps
  • Limitez le nombre d’objets de valeur que vous apportez dans ce pays

Sécurité

Les conditions de sécurité en Égypte sont imprévisibles.

Il y a un risque important d’attaques terroristes dans l’ensemble du pays.
Des attentats aveugles peuvent être commis à tout moment, y compris au Caire.

Si les attentats dans le Sinaï Nord sont fréquents et ciblent principalement les forces de sécurité, les terroristes ont également ciblé des destinations prisées par les touristes et d’autres endroits fréquentés par les étrangers dans l’ensemble du pays, y compris au Caire.

Évitez toutes les institutions religieuses en Égypte.

On signale une présence importante des forces de sécurité armées et de la police dans la plupart des gouvernorats du pays. Un état d’urgence est en vigueur. Des couvre-feux pourraient être imposés avec peu de préavis.


Le risque d’attentats augmente pendant les périodes entourant les commémorations ou célébrations revêtant un caractère national, notamment :

  • le 25 janvier, anniversaire de la révolution égyptienne de 2011
  • la fin de semaine de la Pâque Orthodoxe (du 29 avril au 1 mai)
  • du 30 juin au 3 juillet, dates marquant le retrait de l’ancien président Mohamed Morsi
  • le 14 août, anniversaire de la dispersion des manifestants des places Rabaa et al-Nahda
  • le ramadan et autres fêtes ou rituels de nature religieuse.

Faites preuve d’une prudence accrue durant ces périodes.

En Égypte, nous vous recommandons de faire preuve d’une grande prudence.

La décision de voyager relève de vous seul.

C’est également à vous seul qu’il incombe de veiller à votre sécurité personnelle à l’étranger.

Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de vous fournir des renseignements à jour afin que vous puissiez prendre des décisions éclairées.


Manifestation

Bien que les manifestations aient diminué en nombre et en importance, elles peuvent survenir n’importe où et à tout moment, mais le plus souvent, elles ont lieu le vendredi après les prières du midi. La situation demeure instable. Les grands rassemblements peuvent rapidement donner lieu à une escalade de violence.

Exercez une extrême vigilance. Évitez les manifestations ou les grands rassemblements. Surveillez les médias locaux pour vous tenir au courant des situations en évolution et suivez les conseils des autorités locales. Les femmes devraient être particulièrement prudentes, car il existe un risque sérieux d’agression sexuelle durant les manifestations. Une fois qu’une personne est encerclée par un groupe, il peut lui être difficile de s’échapper.


Criminalité

L’Égypte est moins sûre qu’elle ne l’était avant les événements de janvier 2011. Les crimes comme le vol à la tire, le vol de sac et de sac à main à l’arraché ainsi que les cambriolages de domiciles sont maintenant plus fréquents. Les vols de sac à l’arraché et le vol à la tire sont le plus souvent commis dans les endroits fréquentés par les touristes et dans le métro. Soyez sur vos gardes et méfiez-vous des voleurs qui utilisent divers stratagèmes pour vous distraire et vous voler.

Des enlèvements et des détournements de voiture peuvent aussi se produire à l’extérieur du Sinaï Nord. Si les victimes d’enlèvement dans le gouvernorat du Sinaï Nord sont habituellement tuées, les enlèvements perpétrés ailleurs visent généralement à obtenir une rançon.

Les détournements de voiture ciblent habituellement des véhicules utilitaires sport. Les risques sont surtout associés aux secteurs isolés et à la conduite de nuit, mais des incidents surviennent aussi en plein jour et dans des secteurs très fréquentés du Caire. Les pirates sont généralement armés et peuvent recourir à diverses tactiques pour amener les conducteurs à immobiliser leur véhicule, y compris lancer des objets sur le pare-brise, simuler un accident de la route ou une collision mineure avec le véhicule ciblé ou le prendre en sandwich et le forcer à quitter la route. Si vous vous trouvez dans une telle situation, n’opposez pas de résistance, car les pirates de la route s’intéressent généralement au véhicule et s’ils réussissent à s’en emparer, ils ne feront aucun mal au conducteur.

Si vous êtes victime d’un crime en Égypte, vous devez le signaler sans tarder à la police touristique ou au commissariat de police le plus proche. Demandez une copie du constat de police sur-le-champ. Si vous omettez de signaler le crime pendant que vous êtes en Égypte, il vous sera beaucoup plus difficile d’intenter une poursuite par la suite.

Tous les bagages sont passés aux rayons X, à l’arrivée et au départ.


Sécurité des femmes

Les femmes qui voyagent seules devraient faire preuve de prudence lorsqu’elles ont affaire à des étrangers ou à de nouvelles connaissances.

Les femmes, en particulier les étrangères, sont souvent victimes de comportements déplacés, de harcèlement sexuel et de violence verbale de la part des hommes.

Ces incidents prennent souvent la forme de regards insistants, de remarques inappropriées, de sifflements et d’attouchements.


Recommandation

Ne laissez jamais des aliments ou des boissons sans surveillance et ne les confiez pas à des étrangers.

Méfiez-vous des collations, boissons, gommes à mâcher ou cigarettes offertes par de nouvelles connaissances.

Elles pourraient contenir de la drogue et vous exposer au risque d’être victime de vol ou d’agression sexuelle.

Si vous êtes victime d’une agression sexuelle ou de tout autre crime, vous devez le signaler immédiatement aux autorités dominicaines : elles ne pourront faire enquête que si une plainte officielle est déposée.


Se déplacer
Transport routier

Les routes sont souvent en bonne état, et le taux d’accidents de la route en Égypte est l’un des plus élevés au monde.

De manière générale, les Égyptiens ne respectent pas le code de la route et ne conduisent pas prudemment.

Faites attention en traversant la rue, car les conducteurs ne donnent pas la priorité aux piétons.

En cas d’accident, ne déplacez pas votre véhicule avant l’arrivée de la police, à moins que vous ne couriez un danger immédiat.

Notre représentant Travco sera à votre disposition pour tout renseignement.


Transports publics

Il est déconseillé d’emprunter les transports publics.

Des entreprises privées offrent des services de transport fiables entre les villes.

Les normes de sécurité pour le transport ferroviaire sont déficientes. Évitez les voyages en train en Égypte.

Les conducteurs de microbus sont téméraires et conduisent souvent à des vitesses excessives. Évitez les microbus.

Notre représentant Travco sera à votre disposition pour tout renseignement.


Taxi

Les taxis sont relativement fiables.

Dans la plupart des taxis, les compteurs ne fonctionnent pas, et les sièges arrière sont rarement équipés de ceintures de sécurité.

On recommande aux femmes de ne pas s’asseoir à l’avant dans un taxi, car cela pourrait être mal interprété par le chauffeur.

Vous devriez toujours négocier le prix de la course avant le départ.

Il arrive aussi que ces véhicules soient utilisés par des voleurs pour dévaliser les passagers

Notre représentant Travco sera à votre disposition pour tout renseignement.


Location de véhicule

Nous vous déconseillons de louer une voiture au Caire, la circulation y est très dangereuse. Dans les stations balnéaires c’est simple et facile.

Lorsque vous louez une voiture, souscrivez toujours une assurance.

Les points de contrôle policiers sont courants et peuvent entraîner des retards.

Ayez toujours sur vous vos papiers d’identité et l’immatriculation du véhicule.

La circulation étant dangereuse, la prudence est donc de mise.

En cas d’accident, de sérieux désagréments sont à attendre (y compris l’incarcération).


Communication et Internet

Vous pouvez emporter votre propre portable, attention les coûts sont parfois dissuasifs.

Si vous prévoyez de passer de nombreux appels, nous vous recommandons l’achat d’une carte prépayée.

On trouve des Internet-cafés dans les grandes villes et les zones touristiques.

Si vous voyagez avec votre tablette ou un Smartphone, la plupart proposent désormais des connexions sans fil (Wifi).

Le Wifi est très souvent gratuit, sauf certains hôtels de luxe qui le facturent parfois chèrement.


Électricité

Le courant est en 220 volts.

Il est différent en Égypte et est plus bas qu’en France, mais ceci ne pose pas de problème. Les fabricants ont tenu compte de la différence (tolérance). Vous pouvez donc utiliser tous vos appareils. En cas de doute, contrôlez les. Les chargeurs de tablette, de portable, appareil photo, téléphone portable, brosse à dent électrique sont presque tous utilisable en en Égypte.


Adaptateur

 En Égypte vous n’avez pas besoin d’un adaptateur.

Dans le doute, munissez-vous d’un adaptateur international (ou universel), très pratique car valable ensuite dans de nombreux pays.

Une prise multiple peut s’avérer utile pour brancher plusieurs appareils à la fois.


Les pannes

Les pannes de courant sont peu fréquentes.

Un conseil : emporter une lampe de poche, à pile ronde (pas de piles plates ici) ou, mieux, qui se recharge à la main.


Gastronomie

La cuisine égyptienne est avant tout un mélange de nombreuses spécialités méditerranéenne.

Les égyptiens affectionnent particulièrement le principe du mezze, ou tous les plats sont mis sur la table, et les convives piochent à volonté. On ne peut donc pas vraiment parler d’entrées et de plats principaux, mais plutôt d’une série de spécialités.


Quelques plats typiques

Foul

  • C’est la nourriture de base de la plus grande partie de la population, de grosses fèves brunes longuement mijotées en ragoût et relevées d’huile, de citron et de cumin, est cuit dans une grosse bonbonne sphérique et se mange souvent au petit déjeuner.

Kochery

  • C’est un mélange de riz, de lentilles brunes, de macaronis, de quelques bouts de spaghettis, d’oignons frits, le tout arrosé d’un peu de sauce tomate et relevé de quelques gouttes de sauce pimentée ou de sauce à l’ail.

Mouloukheyya

  • Cette soupe, un peu gluante, est servie avec du riz et du poulet grillé.

Wara’ einab

  • C’est des feuilles de vigne farcies et qui sont fourrées d’un mélange de riz, d’herbes, d’épices et parfois de viande. On les accompagne traditionnellement d’une salade au yaourt.

Kofta

  • C’est une longue brochette de viande de mouton haché.

Samak

  • C’est un poisson local, s’il est parfaitement frais, c’est un pure régal.

Côté douceurs

Mehallabeyya

  • C’est une crème à base de farine de riz, parfumée à l’eau de rose, et parsemée de pistaches.

Om’ Ali

  • C’est une très fines feuilles de pâte cuites baignant dans un lait très sucré et mélangées à de la noix de coco et à des pistaches.

Konafa

  • C’est une sorte de pâte de pistaches, noisettes, noix… entourée de vermicelles et nappée de miel.

Shopping

Vous n’aurez que l’embarras du choix pour dénicher  des produits extraordinaires et ramener dans vos valises des idées de cadeaux.

Nous vous recommandons plusieurs lieux pour vos achats.


Le Caire


New Cairo

  • Katamiya Mall

Nasr City

  • City Stars

Tahrir Square

  • Ramses Mall

6 October

  • Mall of Arabia

El Gamaleya

  • Souk Khan al Khalili

Hurghada


  • Senzo Mall
  • Makadi Mall
  • Hurghada City Center

Sharm-El-Sheikh


  • La Strada Mall
  • Soho Square
  • Plaza Mall
  • Mashrabia Mall – Il Mercato
  • The Old Market

Louxor


  • Le souk

Assouan


  • Le souk

Souvenirs

  • Les épices
  • Pâtisseries : Coneffa, Balaoi, Bassboussa
  • Lampes
  • Bijoux en or ou argent
  • Tapis
  • Chichas
  • Papyrus
  • Sculpture
  • Essence de parfum

Les Horaires des boutiques

  • Dans la capitale les boutiques ouvrent de 09 à 20 heures et dans les Mall jusqu’à 22 heures
  • Dans les localités touristiques certaines ouvrent jusqu’à minuit.

Le paiement des achats s’effectue en livres égyptienne, mais les dollars et euros sont acceptés dans les différents sites touristiques.

Les cartes de crédit sont acceptées presque partout.


Coût de la vie

  • Dîner dans un restaurant local comptez ~ 10.00 EURO
  • Mcdo                                                             ~   4.00 EURO
  • Eau                                                                 ~   0.20 EURO
  • Soda                                                               ~   0.30 EURO
  • Bières                                                            ~    1.50 EURO
  • Paquet de cigarettes                                 ~   2.20 EURO
  • 1 km en taxi                                                 ~   0.50 EURO
  • Abonnement internet                                ~ 20.00 EURO
  • lace de cinéma                                           ~   4.00 EURO